Diaporama

#141 Les proies du temps

Auteur : Sébastien Fillion
Edition : Le lion Rouge
Nombre de pages : 230

     Liées par une étrange prophétie, Nellie et Stella décident de tout plaquer pour partir ensemble. Une île oubliée des cartes les appelle. Là-bas peut-être ces amies de toujours parviendront-elles à donner un sens à leur existence. Mais on ne se coupe pas du temps comme on se coupe du monde. Au-dessus d’elles, une horloge étend ses ombres…

     C'est aussi dans le cadre de mon calendrier de l'avent que l'auteur m'a gentiment offert son roman.

     Nellie et Stella sont amies d'enfance. Elles vont à la fête forraine avec leur compagnons quand elle décide d'aller voir une voyante pour se lancer un défi sur leur avenir. Seulement, elles obtiennent la même conclusion complètement funeste. C'est alors qu'une idée vient dans leurs tête : Tout plaquer et donner un sens à leur existence avant que la vision se réalise.

     A vrai dire, je ne sais pas trop quoi dire a part que ce récit est surprenant et que je m'attendais pas du tout à ce genre de livre en voyant cette couverture. Il faut que je me remette de mes émotions après cette lecture, car elle m'a agréablement surprise. On est vite pris dans le jeu. 

     La plume est fluide, agréable à lire. Nos personnages sont haut en couleur et dépasse leurs limites. Je trouve ça intéressant de voir jusqu'où elles sont capables d"aller pour pouvoir changer leur destin en quelque sorte. Même si personnellement, je ne crois pas trop à ce genre de voyance. Tout quitter sur un coup de tête est déjà courageux de la part des deux protagonistes. Sur l'île, tout est permis et c'est ça qui fait qu'elles dépassent leur limites jusqu'au bout. Les longueurs sont vite oubliés tellement on est pris dans le vif du sujet. On se croirait dans un Indiana Jones en version féminin.

     J'ai peur d'en dire beaucoup trop sur ce roman, donc je vais m'arrêter là. Ce livre est une bonne découverte, il est prenant et nos protagonistes sont vraiment attachantes. Je conseille ce livre à tout fan de thriller avec du fantastique en arrière plan. Ma chronique n'est pas longue, mais j'espère que vous avez ressenti l'enthousiasme que j'ai eu après avoir commencé ce roman et la déception après avoir terminé la dernière page.

#140 Kissmee

Auteur : Aline Inacio
Edition : Chapitre.com
Nombre de pages : 342


      À quinze ans, Maxence Dardennes mène une vie bien remplie entre sa jument, sa chienne, ses amis, le rugby, la musique et les études. Quant à son père Thomas Dardennes, beau quarantenaire fraîchement fiancé à une superbe femme de trente-deux ans, il jongle entre sa vie de famille, l’éducation de son fils et la gestion du haras familial. Si tout semble parfait en apparence, la réalité cache cependant quelques zones d’ombres. Bien malgré elle, Antonia, une auteure de polars à succès de quarante et un ans plutôt solitaire, va contribuer à les révéler en débarquant un 10 juillet dans leur village de carte postale. 

      Face à des questionnements et des émotions qui vont parfois les dépasser, ils vont tous les trois voir voler en éclats certaines de leurs certitudes. 

      Quelle option vont-ils alors choisir ? La fuite ? L'acceptation ? Le renoncement ? Et est-ce vraiment aussi simple quand le regard des autres ou certains fantômes du passé pèsent sur vos épaules ? Entre le corps, le cœur et la raison que vont-ils laisser parler ?



      Dans le cadre de mon calendrier de l’avent, l’auteur m’a demandé en plus de son offre pour le lot que je chronique son roman. J’ai été touché par cette attention.

       Nous voilà avec Antonia, une écrivaine qui cherche de l’inspiration. Elle termine dans un village qui porte le même nom que sa meilleure amie, coïncidence ? Destin ? Dans tous les cas, elle va rester là-bas. Elle sera logée dans une famille qui est accueillante et protectrice. 

      Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en lisant le résumé et encore moins en regardant la couverture. Je m’attendais à quelque chose de cucul, le genre que je n’apprécie guère, mais pourtant pas tenté ? J’ai tenté et j’en suis ressorti avec un bon sentiment pour l’écriture de cette chronique. Car ce livre passe vraiment de beaux messages et rien que pour ça, beaucoup devrait le lire. Les sujets sont divers en plus de ça : La tolérance, le respect, la famille, la vie et les amis, comme les relations humaines qui sont importantes pour toute personne humaine. 

      Nous avons le droit à trois points de vue : celui d’Antonia, qui est une femme qui n’a pas eu de chance niveau histoire de cœur et qui s’est refermé sur elle-même à cause de ça. Celui de Maxence, un jeune homme de 15 ans qui est dans sa période d’adolescence, et donc, n’est pas très facile pour le cerner. Et enfin, celui de Thomas, le père de Maxence, qui est antipathique et ne sait pas trop s’y prendre avec son fils. Trois personnalités totalement différentes mais tellement bien écrites. La plume est simple, naturelle, sans trop de descriptions. L’auteur manie les émotions avec merveille. Les personnages sont sans filtre totalement naturels, on voit leurs évolutions et ils se font avancer mutuellement en fin de compte. C’est vraiment une belle leçon de vie, quelque chose qui nous montre à quel point la famille peut être importante.

      En bref, je conseille ce roman à toute personne fan de leçon de vie. Celui-ci montre vraiment de jolies valeurs et de beaux messages à travers nos trois protagonistes qui évoluent vraiment au fur et à mesure de notre lecture. La plume est belle, naturelle et je ne suis pas déçue.

#139 La tribu de Sailor - Tome 1 : Daya ou la destinée

Auteur : Sigride Lucas
Edition : Edilivre
Nombre de pages : 280




      Daya, brune aux yeux verts, à la peau de porcelaine. Malgré sa petite taille, il émane d’elle une certaine félinité et une grâce. À bientôt 40 ans, elle voit sa vie basculer lorsqu’elle croise le chemin de Troye, grand brun aux yeux ténébreux, le corps mat et musclé. Leur attirance physique est immédiate et leur relation devient vite fusionnelle et très intense. Mais, Daya aura-t-elle l’audace et le courage de changer de vie pour suivre l’homme qu’elle aime ? Aura-t-elle le cran d’affronter et de surfer entre les dimensions encore inconnues qui s’ouvrent à elle ? Daya a une destinée. Aussi, saura-t-elle devenir la guerrière que le monde attend, en particulier sa tante, la Reine Mayga, Reine de sa dimension ? La vie est faite de rendez-vous. À vous de ne pas les manquer.

      
      Merci à Sigride de m’avoir envoyé son livre par erreur. Vous savez quand j’ai mis sur facebook qu’une auteur s’était trompée et que je ne savais pas si on allait y arriver finalement à avoir le vrai livre et que je le chronique... Eh bien, c’est elle et le livre envoyé par erreur c’est celui-ci. Et si ce n’était pas arriver, je n’aurai pas découvert cette lecture que j’ai plutôt bien-aimée !

      Daya décide de partir en croisière pour se changer les idées après sa rupture. Seulement, elle rencontre Troyes, il lui raconte plein de choses sur elle qui lui semblent irréelles vu son âge, 40 ans. Elle découvre qu’elle appartient à une tribu. 

      J’ai lu Amalia de cette même auteur, et je dois dire que je suis plutôt surprise de ce roman car je le trouve un peu travaillé que l’autre. La plume est fluide, vraiment agréable à lire et on ne s’en lasse pas. Les descriptions sont bien détaillées, travaillés et on imagine très bien les lieux. L’histoire d’amour, n’en parlons même pas, elle est encore une fois magnifique. Il y a une touche d’érotisme et d’humour qui est bien dosé, ce qui rend vraiment agréable la lecture. Ni trop peu ni pas assez. Les rebondissements mettent en haleine, et fixent un bon rythme à ce roman. Malgré tout, il y a pas mal de répétitions à certains moments comme pour les repas où je trouve que cela ne sert pas à grand-chose...

      Daya est un personnage qui a 40 ans, on a pas vraiment l’habitude d’avoir des personnages dans les livres qui ont cet âge-là, surtout dans les livres fantastiques. Ce qui est plutôt une surprise. Ensuite, c’est un personnage qui est déterminé dans ses démarches et qui fera tout pour y arriver. Elle est sensible avec un fort caractère. Troye est un personnage stéréotype du beau gosse ténébreux, mystérieux malheureusement mais il est droit et intègre. J’ai trouvé dommage que leur histoire se fasse très rapidement mais le coup de foudre existe après tout. ;) Les personnages secondaires, comme ces deux-là, sont plus travaillés en profondeur et de plus, l’auteur à vraiment créer des protagonistes pour tous les gouts niveau caractère, cela créer vraiment une bonne diversité. 

      En bref, ce roman montre la force et le courage des femmes quand tout est chamboulé dans leur vie. Certains auraient abandonné toute idée de changement à 40 ans pour rester dans leur routine, d’autres sauteraient sur l’occasion comme Daya car elle recommence tout a zéro après tout. Un premier tome qui donne envie de se lancer dans la suite pour en découvrir un peu plus sur les coutumes, la tribu et voir l’évolution de nos protagonistes dans ce nouvel environnement.